Archives de la catégorie ‘COMPETS 2015’


Voici mon récit du championnat régional de VTT qui s’est déroulé à Ballan-Miré le 31 mai 2015.

Arrivé vers 12h30, j’en profite pour prendre des photos de la course des jeunes, des anciens et des féminines. De retrouver aussi des personnes pas vu depuis quelques temps et d’autres depuis la pentes et cotes oû un passage technique en option à laissé des traces dans les esprits. 🙂

Départ lancé à 16H précise, je suis en 2eme ligne, Cédric aussi et on est cote à cote. Coup de sifflet, ca part vite, très vite dans un champs herbeux. J’arrive à collé le groupe de tête, au 1er virage c’est un peu la pagaille, pas d’accrochage je relance pour tenir au groupe malgré le faux-plat après ce virage, arrivé au talut, je passe a gauche avec une petite impulsion là ou il n’y a pas de trace car beaucoup prenait le trace propre et un ralentissement se formait. Ici je prend l’avantage car j’ai gardé de la vitesse et je prenait l’interieur du virage, j’en ai profité pour griller la politesse à Morgan ( UCJT ) devant sa roue, certe un peu tirée par les cheveux cette manoeuvre . 😉 La suite se joue sur une portion roulante, plate avec des courbes se prenant à moyenne et haute vitesse. Morgan me repasse devant, j’essaie comme je peux a accrocher les précédents, le rythme cardiaque est au max je me dit que je ne tiendrait jamais cette cadence ! Faut dire qu’on roulait entre 35 et 40km/h !

Un peu plus tard Cédric ( SN Bourgueillois ) me rattrape, un petit groupe de 5 se forme rapidement, je prend le train difficilement, j’ai beaucoup de mal à récuperer voir a coller ce train, je me situe 5m derrière eux. Pendant 2 tours j’en chie sévère, pas moyen de récuperer, le rythme est très élevé, donc pas d’attaque possible pour moi, et encore moins de rattraper Cédric qui à pris le large auparavent.

J’entame le 3e tour, nous sommes plus que 3 dans ce petit train. Une personne qui fesait sa 1ere compet et un Master 2 du club de St Avertin, Benoit Piau. un peu plus tard nous ratrappions une personne de Vineul, puis nous rattrapions un senior, Samoyau Pierre. Ce groupe de 5 personnes n’y reste pas longtemps car le débutant a vite laché prise. On se retrouve à 4 avec une cadence d’enfer ! 🙂

Bonne nouvelle, la forme revient j’ai pu récupérer des 2 tours a fond, donc là je vais m’amuser ! 🙂 C’est Benoit qui va en faire les frais, car je lui ai bien mis la pression ! 🙂 Dans pas mal de virages je tentais de le doubler. Un virage assez serré avec un leger dévèrs se présente, je freine le plus tard possible, je tente l’interieur, on est cote à cote mais il prend l’avantage car mieux placer en sortie de virage et dans ma trajectoire se trouvait une racine. Je reste derrière lui. Plus tard, dans une descente Benoit chute et en meme temps, Pierre chute également dans le bas de cette meme descente, je me dit que là j’ai une chance de creuser l’écart. Les 2 se relèvent, chute sans gravité. Cette chance sera de courte durée, dans la cote suivante, ma roue avant percute arbuste et mon torse percute le guidon ! Mes 2 compères ne tardent pas a me rattraper a cause de cette faute à la con ! 🙂 Je les laisse passer car je bouchonnais et je ne pouvais pas repartir sur le vélo car je n’avais plus l’élan nécessaire. ce groupe se reforme. Benoit tente une attaque sur Pierre en ligne droit peu avant un virage. Là, je me dit Ok je le suis sinon c’est foutu ! Et j’ai bien fait quitte a consommer + de jus ca été bénéfique pour moi et pour la suite  Plus tard dans ce tour, le pilote de Vineul avait pris le large.

Le 4e tour ressemble au 3, sauf qu’on perd Pierre dans ce groupe vers le milieu du tour. On se retrouve à 2 avec Benoit et moi-meme. Je continue a lui mettre la pression, tenter des dépassements dans les virages mais je manquais de physique pour prendre l’avantage en sortie de virages. Je continue à attaquer pour ne pas le lacher quitte à retarder au max mes freinages !  Je retente la meme attaque dans le virage serrer sauf que Benoit cette fois-ci,prend un peu plus l’interieur, pas grave je tente quand meme, on se retrouve encore une fois cote à cote et reprend l’avantage en sortie de virage : ): ), Ca c’est du pilotage !!! 🙂  Dans les courbes rapides, c’était pareil toujours à l’attaque mais il prenait un léger avantages avec son 29″. Il y avait aussi de petits fossés creusés par l’eau, pour vraiment rester collé, je les prend sur la roue arrière afin de conserver de la vitesse et passer ce type d’obstacle avec le + de fluidité possible pour ne pas perde 1 seconde.

Dernier tour, là sa commence a se compliquer pour moi,ma chaine est complètement détendu ! Je regarde se qu’il se passe et je comprend que c’est ce satané ressort de rappel de chape du dérailleur qui a sauté ! Le système Shadow + limitait la casse et empechait de dérailler. la fatigue se fesant sentir, je ralentir et j’avais peur de dérailler, donc fini les attaques et Benoit prend le large. Je me retrouve seul avec presque plus de jus et un dérailleur défaillant, super ! Je roule prudemment dans les portions qui tapaient, j’économise le peu de jus que j’ai pour finir la course et éviter de me griller. Pierre S. refait surface, il remonte et me double a quelques kilomètres de l’arrivé. Je le laisse partir, plus en état de suivre qui que se soit.

Ca y est je franchis la ligne d’arrivé avec un dérailleur déconnant et moi avec un bon mal de dos à un point ou je ne pouvais pas me baisser ni me relever ! Je m’arrête a coté de Benoit pour le féliciter de cette très bonne course on s’est bien amusé, c’est quand meme primordial en compet et je le remercie également car sans lui j’aurais eu du mal a finir la course seul. Avec ce mal de dos il a fallu 2 personnes pour me relever ! 🙂 Mon Cotic Soul acier avec son wishbone et TDS carbone assez raide y sont pour quelques chose. 😉

NOTA :

Dans le 1er tour, dans la portion ou se trouvait les successions de petites cotes raides, un participant disant aux autres de se calmer ! Certainement dû après une altercation ! Certe c’est sinueux on ne pouvait pas doubler, pas le choix de rester derrière. Des mecs qui s’énervent pour un rien en compet, ca à le don de me péter les couilles !!! 

Circuit :

Circuit relativement roulant et physique. Pas du tout pour moi. peu de technique et de belle sucession de petites cotes raides vers le milieu du circuit. 

Il fallait un gros physique pour faire une bonne course. Pour mon cas, ou je me suis tourrné de plus en plus vers du technique à l’entrainement depuis 4 ans, j’en paie aussi les conséquences sur ce parcours roulant. A l’époque quand je faisais les inter régions, Vendée tour compet militaire etc… entre 2005 et 2010, mes circuits d’entrainement était un peu plus roulant, je les bouclait avec une moyenne entre 19 et 24 km/h. Depuis 2011, j’ai durcis mes circuits que se soit en technique, surtout en technique 🙂 ( dixit la Pente et Cotes ) et en D+. Maintenant la moyenne se trouve entre 11 et 19km/h ! je n’ai plus l’habitude de faire le peu de foncier que je faisais sur des circuits pas trop techniques. Puis les braquets max n’est plus le meme, le dévelloppement max était de 44/11 , aujourd’hui il est de 34/11 ! Ca fait une belle différence dans l’entrainement notamment le foncier 😉

Les chiffres :

_Distance : 37.58 km

_Temps parc. : 1h49m34s

_Moyenne : 20,58km/h

_Vitesse max. : 40,27km/h

_D+ : 586m

_D max : 83m

Resultat :

Cédric termine à la 7e place en Master1. La personne de Vineul 3e en Master 2. Benoit de SAS Avertin 4e en Master 2. Morgan 5 en Master1. Pierre S. à la 12 place en sénior.

Pour ma part, je termine à la 8e place en M1 à 3m30 de Cédric. Un peu mitigé pour moi. 5 ans après mes derniers championnat régionaux ou j’avais fait  5e sénior en 2009 et 4e sénior en 2010. Bon pas trop grave quand meme, mais ca m’a permis de voir mes erreurs et les bonnes chose de cette course 😉 En 5 ans, le niveau à également augmenté.

Photos :


Cette course s’est déroulé a Montlouis ( 37 ) le 3 mais 2015. Les pluies de la veille a rendu le terrain plus difficile….plus fun pour moi 😉

Avec le temps supplémentaire a la course de 14H pour faire un tour dû à la pluie, le départ espoirs/séniors/M1 et 2 est repoussé a 16H30.

16h30, le départ est lancé je commence à accéléré pour collé devant, mais se sera de courte durée, 2 participants devant moi se téléscopent !! Obligé de mettre un coup de patins pour éviter de les percuter, départ raté pour moi. Je fais l’effort de les rattraper mais difficilement, j’en rattrape certain à l’arrivé de la chicane, qui aurait dû etre supprimé dès le 1er tour car ca a créer un bouchon. On ne pouvait passer que un par un. Je pense que la course s’est pas mal joué a cette endroit. Bon passons. J »accélère pour rattraper du concurrents, dans les singles je passe le plus fluide possible sans mettre trop de frein à l’avant. Fallait pas se louper sinon c’était la faute assuré donc une jolie perte de temps

Le circuit possède peu de portions roulante, on va dire que le roulant la plus longue ne devait pas dépasser les 75m de long , beaucoup de single, quelques coup-de-cul, fossé à franchir et rondins le tout dans au moins 3-5cm de boue ! Avec mes pneus en 2.35, ca tirait un peu mais au moins je ne glissais pas :). Circuit également qui ne pardonnait pas les erreurs, car c’était très très difficle pour regagner le temps perdu !

Vers la fin du 1er tour je vois Cédric a l’arret il a déraillé. Dommage pourtant il était bien parti. Dans le 2eme tour, c’est moi qui déraille, chaine bloqué entre rayons et pignons !! Saloperie ! Cedric en profite pour repasser devant. Cette chaine a du mal a rester sur le grand pignon, sur le coup je ne comprend pas mais pas le temps de chercher la panne. Je me mets sur le 3 plus grand pignon et je repart.  Je vois mon coéquipier au loin dans un coup de cul en dévers, en difficulté, il a glissé et a chuté. Tout vas bien pour lui a pu repartir, je passe devant et essaye de recoller les précédents pilotes.

J’entame le 3e tour, je vois Cédric à l’arrivé, il  a abandonné 😦 . Il m’informe que Morgan est devant moi, ca m’a remotivé et je donne tout ce que j’ai pour le rattrapé sur les 2 derniers tours. Je n’avais pas le droit à l’erreur.Après tout ces efforts sur ces 2 tours je ne l’avait pas en vue.

Je franchie la ligne d’arrivé sans pouvoir le rattraper, pas grave 😉 Voila une bonne course de faite.

Niveau classement, je termine 5e en Master 1 à 2 minutes de Morgan. Bien la 1ere fois qu’il y a peu d’écart entre nous 2 🙂 Je suis assez content de cette place, surtout avec un physique un peu juste pour moi depuis le début de l’année. 

Pour les problèmes de déraillements, c’est le roulements droit du corps de roue libre qui avait pris un énorme jeu ! Donc le CRL et la cassette tournaient ovals !

Les chiffres : 

_Distance : 26.60 km

_Temps parc. : 2h08mn17s

_Moyenne : 13.84km/h

_Vitesse max. : 34.41km/h

_D+ : 163m

_D max : 77m

Photos :

Avec la boue, le vélo pesait 2kg de + !!!