Articles Tagués ‘Championnat département VTT’


Voici mon compte-rendu sur cette compétition qui s’est déroulé le 17 avril ( au lieu du 10 avril ) 2016 à Loches ( 37 ) .

Pour ma 1ere competition de l’année, je suis accompagné de Rafael, un jeune de 17 ans de mon club qui fait de la compet’ depuis 2 ans environ avec de l’ambition !

P1650612Comme d’habitude on arrive tot, il était 10h 30 environ pour des départs à 13 et 15h30. Au moins on a de la place pour se garer et pas besoin d’etre a l’autre bout. Ont décident de repérer le circuit à pied. Bon a 1ere vu c’est plat, pas très rassurant ! Circuit bien humide, sinueux et pas technique ! Ca me rassure encore moins ! Nous avons repérer la 2e partie du circuit et là on se dirige vers la 1ere partie. Bon bah meme constat mais en plus humide ! Ca c’est pas grave j’aime ca 🙂 . Il y a de grosse flaque d’eau à contourner. On sonde la flaque pour mesurer profondeur puis la dureté du fond. A 1ere vu c’est dure, donc faudra passer dans la flaque que sur les coté ou la course du matin a déja bien abimer la trace de contournement ! On continue a sonder tout les flaques pour jauger la profondeur et la nature du fond afin de mieux anticiper et de prendre la meilleur trajectoire possible. On arrive sur la partie la plus éloigné du circuit, Ah c’est vallonée, ca monte un peu puis ca descend un peu mais avec des lacets, ca ca m’arrange ( vous saurez pourquoi plus loin 😉 ). Et on voit la plus grosse et unique difficulté du circuit, une très jolie cote relativement raide !!! Ok ca , ca va piquer! 

On retourne a la voiture pour se préparer, enfin pour Rafael, moi c’est comme d’habitude : à l’arrache ! 🙂 

Bon allez assez de blabla, on passe a la course : 

On nous appelles sur la ligne, les séniors en 1er puis ensuite les master 1 puis master 2. Le départ est différé de 15 secondes entres chaque catégorie, ca c’est pas mal.

Au tour des Master 1 ( ma catégorie ), le départ est donné à l’arrache, j’enclenche auloches 2 plus vite les pédales puis me place sur la gauche ( du reconnaissance du matin ) pour prend l’inter’ , comme tout le monde est à l’exter’ je double une bonne partie de la troupe et me retrouve très bien placé. le 2e virage toujours a gauche est plus tendu, un pilote du club de l’UCJT me double dans une ligne droite avant ce virage mais ce loup car un autre concurrent a loupé son virage ! Moi j’arrive derrière et est a la limte de percuter le concurrent de l’UCJT ! Je me rattrape pour éviter le pire et je me replace derrière lui. La cadence est élevé et sur les ligne droite j’ai du mal a tenir mais je fais tout pour ne pas lacher. On arrive vers un secteur que je n’avais pas reperé, une grande marre avec ses bords en friches avec la course du matin ! au lieu de prendre dans la flotte je prend les bords, grosses erreur, je m’embourbe et je me retrouve à pied, puis une bonne partie des concurrents doublés dès le 1er virage me repasse devant ! 

La suite de ce 1er tour est un calvaire pour moi, pas de jus je perd de vue les autres concurrents, je cumule les erreurs et j’ai du mal à reprendre mon souffle.

2eme tour : Le 2eme tour je me retrouve seul ( ca c’est comme d’habitude ! 🙂 ) J’ai en vu un pilote de Joué les Tours ainsi qu’un autre concurrent qui roule à 2 . Je me dit qu’il faut que je les rattrape. Au fil de ce 2eme tour je commence a reprendre mon souflle et a me concentrer sur la course.

3eme tour :  Bon Ok ce 3eme tour , il est temps de remonter, Ok j’ai repris mon souffle et OK je commence à attaquer, surtout pour rattraper mes 2 concurrents devant moi. Au fil du déroulement de ce tour je remonte progressivement sur eux.

loches34eme tour, J’attaque vraiment fort, les successions de virages type slalom se passent avec une grande vitesse, je met peu de frein dans chaque virage, les arbres ne passent pas loin , pas le droit a l’erreur mais j’était vraiment précis dans mon pilotage ! J’en profite aussi pour taper de grosses accélérations dans ce type de virage pour recoller au cul le pilote de l’UCJT ! Ca marche je suis a son niveau, la grosse cote on la monte a pied. Une fois en haut, cela redescend, mais je ne le lache pas car il met trop de frein dans les courbes, ca me permet de mieux le dépasser quand j’en aurais l’occasion et je la saison sur une petite ligne droite avant de redescendre encore une fois ! 🙂 Il y avait un petit ruisseau a franchir, je le passe sur la roue arrière pour ne pas perdre de temps. Dans la cote suivant je m’économise puis réattaque dans la succession de virages en descentes, malgré le terrain humide et la détérioration du terrain, pas de problème d’adherence, avec mes 2.35 j’avais du grip à gogo, un coup de freinage sur l’arrière un bout coup de guidon et je passait tout en finesse fluide et sans perdre de temps ! 

5eme tour : Comme pour le 4eme, en pleine forme, j’attaque vraiment partout, sur les protions plates je met un gros dévellopements pour m’économiser tout en gardant un rythme soutenu ! Je rattrape également le 2eme concurrents qui roulant avec joué les tours. Je fais aussi quelques passages sur la roue arrière, ca ne sert à rien mais ca m’amuse ! 🙂 

6eme tour : Idem que les 4e et 5 tour, toujours la forme mais je double aussi un master 1 à 3 kilomètres de l’arrivé. Je franchis la ligne pas forcément fatigué. Je pouvait encore faire un tour de + 😉 

Voila c’est fini ! Circuit rendu usant avec la pluie de la veille et le passage des concurrents. Mais au contraire cela m’arrangeait.

Circuits :

Le circuit mesurait 4km avec un dénivellé de…………67m par tour ! Comme en 2015, trop peu de dénivellée. Egalement trop peu de passage technique, à croire que cela ne fait plus partie du VTT…

Ce circuit relativement physique n’était pas pour moi, depuis décembre 2015 je ne fesais que du technique. Pour info en janvier 2016 j’ai parcouru 300km en VTT ce qui peut paraitre peu mais j’ai 5 000 m de D+

Vidéos :

Voici les 9 premières minutes du départ. La caméra s’est arrété par manque de place.

Vidéos prisent par Rafael :

 

Photos :

Résultats :

P1650615

 

Rafael termine 1er en catégorie junior ( 17-18 ans ) et moi 5e Master 1 ( 30-34 ans ) comme en 2015 🙂

Chiffres : 

_Distance parcourue : 23.85km

_Temps parcourue : 1H39m38s

_Moyenne : 14.36km/h

_Vitesse max : 37.06 km/h

_D+ : 402m

Divers :

P1650621Je souhaite remercier le club de Loches qui a autorisé les caméras, le président m’avait donné son accord et était pour l’utilisation des caméras en course car cela permet de voir la course de l’interieur. Je dis ca car sur certain course les caméras sont interdites !

Merci aussi aux nombreuses bouteilles en guise de lot qui étaient là en libre service 🙂 C’est la 1ere fois que je voyais ca sur une organisation ! 🙂 J’ai pris une bouteille de Bordeaux 2012.

Prochaine course :

Mon club, le Sport Nature Bourgueillois organise sa 1ere course de VTT en terre Bourgueilloise le 11 septembre 2016. Le circuit tracé par mes soins mesure 10km avec un D+ de 250 m par tour ! Bon évidemment pour le contenu du circuit ne vous attendez pas à du roulant et à du facile…

 

 

 


Voici mon CR de cette compet qui c’est déroulé le 4 mars 2012 à Joué-les-tours (37 ).

Cette compet se déroulant au Lac des Bretionnères à Joué les Tours, cela ne me fait pas loin  de chez moi, a peine 45 km. Je suis sur place vers 10H30, comme d’hab j’arrive toujours tôt. Cela me permet de prendre le temps de faire le circuit et de l’observer.

Le temps est couvert et menaçant, le terrain est presque sec, il ne fait pas très chaud, mais ca va le faire. Le depart étant à 14H30, ca me laisse pas mal de temps pour faire le tour du circuit. Je prend le Cotic et c’est parti pour un tour. Circuit sec evidemment, ca me faire un peu peur car ce circuit en sec est un peu trop roulant. Je continu, et je m’aperçoit que des nouvelles zones techniques ont étés crées . Ca me parait bien , pas trop de D+, mais pas grave, c’est compensé par les nombreux virages du circuit. La fin est un peu plus roulante avec une très grande ligne droite sur de l’herbe.

Retour à la bagnole pour manger, me préparer etcetc… Retour sur le circuit, les participants arrivent et surpris de voir des competiteurs hors 37, Vendée, Maine et Loire, Sarthe sont également présent. Je retrouve mes potes de compets de différents clubs du 37 comme l’UCJT. Tous, on remarque la présence de nombreux 29 pouces. Le débat sur le 29 p commence mais reste bon enfant. Certain dise que c’est mieux que le 26 , d’autre non et d’autres à la mode. En gros le 29 l’utilisation d’un 29p reste partagé. Ensuite la discussion continue sur divers sujet sur le matos que nous possèdons. A noter le vélo de Thomas de BP , un cadre de CX avec roue de 700 carbon avec boyaux, cintre plat, monoplateau et frein canti.

LA COURSE :

Le départ approche, on  nous appelles pour nous placer sur la ligne de départ. Je me trouve en 4e ligne coté gauche. Ca m’arrange car le 1er virage est à gauche. Je remarque la présence d’un autre VTT en acier de marque Salsa, puis, de deux autre VTT en monoplateau. Et moi, toujours le seul en Marzocchi avec un modèle de All-Mountain – Enduro !

Bon ben, il est temps d’y aller, la flotte tombe un peu depuis presque 1 heure, c’est bon ca ! 😀 , le départ se situe sur de l’herbe pour rejoindre une route en bitume étroite. Bam, le départ est lancé, je me place à gauche comme prévue, sur la route étroite, j’attaque sur l’herbe car pas de place sur la route, puis à l’approche du virage gauche, je me place completement à gauche, blocage de roue, interieur et accélération ! Un mec se trouvant à l’exter’ m’a dit que ca servait à rien et que je perdais trop de temps !!! N’importe quoi ! M’en fous, on est prsque au coude à coude, je ne suis pas encore chaud, il prend l’avantage, mais le virage suivant à gauche , il c’était placé completement à l’interieur! Comme quoi, ca sert à quelque chose ! Je fais ma course, j’essaye de tenir le rythme . Encore froid, le coeur monte dans les tours, je n’avais pas pris mon cardio, heureusement, mais je devait etre à 200 pulsations / minutes ! Le circuit est boueux par cette pluie. Tant mieux, ca rend le circuit moins roulant et plus glissant. Je protège ma position pendnat 2 tours. J’avais du mal, le coeur tournait a donf. Dans une descente, au bout, une légère courbe pas facile à prendre avec la boue, je me suis péter la gueule, le pneu avant à décrocher. Je remonte sur le bike, le  guidon a tourné, oblige de m’arreter et de le redressé.

La suite est plus facile, dès le 3eme tour, je me sent mieux, j’arrive mieux a attaquer et à rattraper mes concurrents. Les conditions météo désatreuse ont rendu plus facile pour moi le circuit, pas le cas de tout le monde ! En effet, dès qu’il y a de la boue j’arrive mieux a passer en glisse les virages ( mais pas à l’abri d’une erreur comme la chute ) et également à accélèrer , ca chasse du cul , oui, mais j’arrive parfaitement à maitriser et en plus ca m’amuse ! 😀 . J’arrive dans le secteur des nombreux virages du circuits. Alors là, attention, j’ai sortis du grand pilotage. Cela commence en descente avec courbe à gauche, freinage, dépassement interieur ou exterieur selon les tours, puis un virage plus serrer en bas, gros blocage de roue, puis un petit enchainement de virages droite et gauche, je ne vous dit pas comment je passais, mais j’étais à la limite de l’inconcience ! avec de brutal changement de direction. La suite un beau virage à droite, les concurrents se placaient tous à l’exterieur, j’en profite donc pour me jeter à l’interieur, ca passe sans problème. A certain moment ce type de dépassement devenait trop facile ! 😀 La suite de ce virage se traduisait par une cote longue, avec ma tranmsi, j’avais du mal mais je m’arrachai pour pas trop perdre de temps, mes concurrents me rattrappait sans problème. Une fois en haut de cette cote, je met un coup de gaz,et j’abodre mon virage préférer de la course, une bel épingle à droite après une descente. Alors là, je m’en suis donner à coeur joie, gros blocage de roue , je prend la corde et sortie à l’exter’ en sortie de virage, Le top était de doubler dans cette zone, surtout à l’exter’ à l’accélèration, en plus une ligne droite et au bout un virage sérrer à gauche, bah rebelote, blocage de roue, interieru et acceleration à l’exter et plus personne ne me rattrapait.

Il y avait également des passage sympa en « coup de cul « , dont un oû il y avait un creux avant de monter, facile , je plaque bien la roue avant dans le creux puis pompage et pédalage au bon moment pour pouvoir passé. Passage rendu plus difficile avec la boue. Un moment donné, je me loupe, j’ai pédaler trop tot et j’ai patiné, je descend du vélo et je laisse un concurrent derrière qui lui à passé sur le vélo, et il me dit  » Oui bah oui !!!  » Genre pas très content qu’il soit resté derrière moi !! je remonte sur le vélo et le suis. Sur un mini coup de cul, je me place à l’interrière, mais je décide de ne pas le doubler pour voir son pilotage sur le virage suivant à 20m. Horreur ! completement sur le frein , presque   à l’arret et sort meme le pied !!!, j’avais largement le temps de lui passer devant ! je le suis jusqu’a la prochaine cote mais a pris l’avantge.

Voila ce qui c’est passait pratiquement à chaque tour,C’est pour cela que je ne détaille pas chaque tour car ils sont très ressemblants.  Dès le 3eme tour, mon pilotage a fait la différence, la forme est revenu et j’ai attaquait comme il le fallait. J’ai gagné pas mal de place, j’était très à l’aise dans la boue, j’hésitait pas à forcer le vélo à glisser, meme des 2 roues et dans les virages. Un passage avec un trou près d’un grillage était pas mal, sur la roue arrière ca passait, pas mal pâssait à pied, et certain gueulait !! Ils ont raison de gueuler, on fait du VTT et pas savoir passer un trou c’est grave !

Je tiens aussi à dire le faible niveau de pilotage et de technique de certain participants, mon pilotage n’a pas plus à 3-4 personnes dont un qui commencer a me bloquer contre un arbre, bah je suis passer en force !. Moi j’en ai rien à cirer, j’invite ces personnes là à apprendre à piloter ! ensuite on en reparlera sur le terrain ! Petit rappel le VTT à été concu pour montrer ses capacités de pilotages et de techniques.

Voila, voila, la course se termine, j’arrive pas trop trop fatiqués, mais content de moi et de mon niveau de pilotage , reste plus qu’a l’affiner 😀 . Retour à la voiture pour me changer, enfin histoire de dire car j’avais pas prévu autant de pluie ! donc je garde le short de la course et me lave les jambes dans le lac et je passe un coup vite fait sur le short pour enlever le plus gros. Je retourne à l’arrivé pour les podiums et le vins d’honneur. C’est au tour des sénior, ils annoncent le 1er Sébastien de l’UCJT, puis d’Aurélien du meme club et …………..moi , oui moi 3eme du départemental , grosse surprise pour moi car d’habitude je ne vais pas au-delà de la 4eme place. Fred est double champion départemental master 3.

Je tiens également à dire que je roule sur un VTT en acier et que cela doit faire bien longtemps qu’il n’y a pas eu de cadre acier sur un podium.

LES CHIFFRES : 

_Nbe de tour : 7 parcourus sur 8 initialement, je me suis pris un tour.

_Distance parcourue : 39,43km

_temps parcourue : 2H13m

_Moyenne : 17,74km/h

_vitesse max.: 39,43km/h

_D+ : 726 m.

CONFIGURATION DU SOUL :

_Cassette 11*28

_Monoplateau de 38 dents

_Pression pneu avant : 1.2 bars

_Pression pneu arrière : 1.6 bars

PHOTOS :