Articles Tagués ‘podium’


Une course à oublier !!!

Samedi 20 octobre 2012 c’est déroulé le 6eme chrono VTT des Herbiers en Vendée.Le lendemain se déroulait le chrono sur route rassemblant les meilleurs routiers.  C’est ma 4e participations à ce contre-la-montre VTT, la première c’était en 2007.

Cette année, le circuit est passé de 7 à 17 km ! Avec un D+ de 384m. Ca va , il y a de la bonne cote au programme ! 😀 La pluie c’est également invité, donc le circuit était pas mal gras! Ca c’est bon ! 😀

Une fois sur place, je retire ma plaque, numéro 4, puis je me change pour faire un tour de circuit. Le départ est toujours au meme endroit,  il est ouvert, c’est a dire que le départ et l’arrivé se fond dans deux endroits différrents. Je me pointe au départ et on ne monte polus la cote en bitume mais un chemin montant sur la gauche. en haut on passe dans un petit bois, avec quelques petits sauts et virages serrer. Un fois sortie de ce bois, on entame une très/trop longue partie de bitume , je commence a trouver ca long et chiant. On remonte dans un chemin dans un champs oû l’eau descnendait. Plus loin dans une petite descente en courbe, je commet une faute de pilotage, je suis légèrement sortie du chemin, donc j’ai roué sur de l’herbe bien épaisse , humide et terre détrempées, bah, ca n’a pas loupé le pneu a décrocher, jolie sur virage et chute importante ! Moi ca va, des doulerus a la hanche et au genou apparaissent mais c’est supportable. Le vélo c’est encrasté dans un petit pont en bois ( qui lui était terriblement glissant ! ), le levier de frein gauche completement déboité ! Sur le coup, je croyait l’avoir péter ! 

Allez, l’heure du départ approche pour moi. Je me place sur la ligne.5, 4, 3, 2, 1…Partez, je m’élance au 1er virage blocage de roue ! ( ca c’est typiquement moi 😀 ) , j’accélère pour monter tranquillement le chemin et je conserve cette vitesse. Une fois sur le bitume, je m’apercois que je suis déja au limite de mes capacités ! Pas e jus !!! En regardant derrière j’apercois le concurrant suivant me rattraper ( a noter qu’on aprtait toutes les minutes ) dès les 1er km !! Bon OK ca s’annonce mal ! Il ne tarde pas a me coller aux basques, j’éssaye tant bien que mal à ne me pas trop faire distancer, une chance il prenait les virages doucements, ca me permettaits de rester collé. La cote suivant , une des plus raides, je le laisse devant et haut plus , j’étais toujours derrière lui, mais moin pneu derrapa sur une jolie partie boueuse, j’ai du mettre pied à terre et le laisser partir. C’est d’ailleur la derrnière fois que je le revois avant l’arrivé ! dans les descente , obligé d eme faire violence pour avancer ! Rien, pas de jus, pas de motivation !  Le coeur tournait à fond de  calle, je forcais comme un mulet et j’avais du mal à avancer !  Pourtant j’adore les descentes. En parlant de descente, il y en avait une très belle, la plus technique du circuit et la seule grosse difficulté technique du circuit. Elle se pésentait avec des grosses dalles de pierres, ca se sautait tout seul puis  des virages en S serrer a négocier ou il ne fallaity pas trop prendre large. Le reste de la descnte est plutot humide. Par contre j’arrvais a me faire violence et la forme revenait un petit peu, mais il y avait tellement de flotte qu’a un moment donné, je en voyait pplus rien, ca m’a obligé a ralentir pour éviter des chutes !

La fin se fait sentir, j’en profite pour tout donner, enfin vu le peu que j’avais , je donnais ce qu’il me restait ! 😀 Je roule le plus vite possible, je vois la ligne d’arrivé et je me tape un gros sprint pour grappillé le peu de temps que je pouvais !Je franchis la lagne avec un dérapage d’une dizaine de mètre, completement fatigué !

Après les podiums, je demande mon classement, on m’annonce 5eme en sénior. D’un coté content car mon but était de faire un top 5, mais déçu de ne pas avoir de forme et peu de motivation pour cette course. Vu les écarts, le 4eme était à ma portée, il n’est qu’a 23 secondes devant moi ! Le 3eme était à 2m20s, donc déja plus difficile a battre, mais je pense que je pouvais facilement avoir une minute de moins et de me rapproche plus près du 3eme. Donc pour moi, une course à oublier, de plus les contre la montre VTT est ma spécialité.

Cette course marque la fin des compets pour moi pour 2012. Reprise en mars 2013.

Les chiffres :

_Distance parcourue : 16,15km

_Temps parcourue : 42m02s

_Moyenne : 22,69km/h

_Vitesse max : 49,73 km/h

_Moyenne cadence de pédalage : 87T/min

_D+ : 293m ( mesure pas forcément juste a mon compteur )

_Alti. max. : 237m

Classement : 

http://vtt85.free.fr/files/XC-Resultat_ChronoVTTHerbier_2012.225.pdf


Voici mon CR de cette compet qui c’est déroulé le 4 mars 2012 à Joué-les-tours (37 ).

Cette compet se déroulant au Lac des Bretionnères à Joué les Tours, cela ne me fait pas loin  de chez moi, a peine 45 km. Je suis sur place vers 10H30, comme d’hab j’arrive toujours tôt. Cela me permet de prendre le temps de faire le circuit et de l’observer.

Le temps est couvert et menaçant, le terrain est presque sec, il ne fait pas très chaud, mais ca va le faire. Le depart étant à 14H30, ca me laisse pas mal de temps pour faire le tour du circuit. Je prend le Cotic et c’est parti pour un tour. Circuit sec evidemment, ca me faire un peu peur car ce circuit en sec est un peu trop roulant. Je continu, et je m’aperçoit que des nouvelles zones techniques ont étés crées . Ca me parait bien , pas trop de D+, mais pas grave, c’est compensé par les nombreux virages du circuit. La fin est un peu plus roulante avec une très grande ligne droite sur de l’herbe.

Retour à la bagnole pour manger, me préparer etcetc… Retour sur le circuit, les participants arrivent et surpris de voir des competiteurs hors 37, Vendée, Maine et Loire, Sarthe sont également présent. Je retrouve mes potes de compets de différents clubs du 37 comme l’UCJT. Tous, on remarque la présence de nombreux 29 pouces. Le débat sur le 29 p commence mais reste bon enfant. Certain dise que c’est mieux que le 26 , d’autre non et d’autres à la mode. En gros le 29 l’utilisation d’un 29p reste partagé. Ensuite la discussion continue sur divers sujet sur le matos que nous possèdons. A noter le vélo de Thomas de BP , un cadre de CX avec roue de 700 carbon avec boyaux, cintre plat, monoplateau et frein canti.

LA COURSE :

Le départ approche, on  nous appelles pour nous placer sur la ligne de départ. Je me trouve en 4e ligne coté gauche. Ca m’arrange car le 1er virage est à gauche. Je remarque la présence d’un autre VTT en acier de marque Salsa, puis, de deux autre VTT en monoplateau. Et moi, toujours le seul en Marzocchi avec un modèle de All-Mountain – Enduro !

Bon ben, il est temps d’y aller, la flotte tombe un peu depuis presque 1 heure, c’est bon ca ! 😀 , le départ se situe sur de l’herbe pour rejoindre une route en bitume étroite. Bam, le départ est lancé, je me place à gauche comme prévue, sur la route étroite, j’attaque sur l’herbe car pas de place sur la route, puis à l’approche du virage gauche, je me place completement à gauche, blocage de roue, interieur et accélération ! Un mec se trouvant à l’exter’ m’a dit que ca servait à rien et que je perdais trop de temps !!! N’importe quoi ! M’en fous, on est prsque au coude à coude, je ne suis pas encore chaud, il prend l’avantage, mais le virage suivant à gauche , il c’était placé completement à l’interieur! Comme quoi, ca sert à quelque chose ! Je fais ma course, j’essaye de tenir le rythme . Encore froid, le coeur monte dans les tours, je n’avais pas pris mon cardio, heureusement, mais je devait etre à 200 pulsations / minutes ! Le circuit est boueux par cette pluie. Tant mieux, ca rend le circuit moins roulant et plus glissant. Je protège ma position pendnat 2 tours. J’avais du mal, le coeur tournait a donf. Dans une descente, au bout, une légère courbe pas facile à prendre avec la boue, je me suis péter la gueule, le pneu avant à décrocher. Je remonte sur le bike, le  guidon a tourné, oblige de m’arreter et de le redressé.

La suite est plus facile, dès le 3eme tour, je me sent mieux, j’arrive mieux a attaquer et à rattraper mes concurrents. Les conditions météo désatreuse ont rendu plus facile pour moi le circuit, pas le cas de tout le monde ! En effet, dès qu’il y a de la boue j’arrive mieux a passer en glisse les virages ( mais pas à l’abri d’une erreur comme la chute ) et également à accélèrer , ca chasse du cul , oui, mais j’arrive parfaitement à maitriser et en plus ca m’amuse ! 😀 . J’arrive dans le secteur des nombreux virages du circuits. Alors là, attention, j’ai sortis du grand pilotage. Cela commence en descente avec courbe à gauche, freinage, dépassement interieur ou exterieur selon les tours, puis un virage plus serrer en bas, gros blocage de roue, puis un petit enchainement de virages droite et gauche, je ne vous dit pas comment je passais, mais j’étais à la limite de l’inconcience ! avec de brutal changement de direction. La suite un beau virage à droite, les concurrents se placaient tous à l’exterieur, j’en profite donc pour me jeter à l’interieur, ca passe sans problème. A certain moment ce type de dépassement devenait trop facile ! 😀 La suite de ce virage se traduisait par une cote longue, avec ma tranmsi, j’avais du mal mais je m’arrachai pour pas trop perdre de temps, mes concurrents me rattrappait sans problème. Une fois en haut de cette cote, je met un coup de gaz,et j’abodre mon virage préférer de la course, une bel épingle à droite après une descente. Alors là, je m’en suis donner à coeur joie, gros blocage de roue , je prend la corde et sortie à l’exter’ en sortie de virage, Le top était de doubler dans cette zone, surtout à l’exter’ à l’accélèration, en plus une ligne droite et au bout un virage sérrer à gauche, bah rebelote, blocage de roue, interieru et acceleration à l’exter et plus personne ne me rattrapait.

Il y avait également des passage sympa en « coup de cul « , dont un oû il y avait un creux avant de monter, facile , je plaque bien la roue avant dans le creux puis pompage et pédalage au bon moment pour pouvoir passé. Passage rendu plus difficile avec la boue. Un moment donné, je me loupe, j’ai pédaler trop tot et j’ai patiné, je descend du vélo et je laisse un concurrent derrière qui lui à passé sur le vélo, et il me dit  » Oui bah oui !!!  » Genre pas très content qu’il soit resté derrière moi !! je remonte sur le vélo et le suis. Sur un mini coup de cul, je me place à l’interrière, mais je décide de ne pas le doubler pour voir son pilotage sur le virage suivant à 20m. Horreur ! completement sur le frein , presque   à l’arret et sort meme le pied !!!, j’avais largement le temps de lui passer devant ! je le suis jusqu’a la prochaine cote mais a pris l’avantge.

Voila ce qui c’est passait pratiquement à chaque tour,C’est pour cela que je ne détaille pas chaque tour car ils sont très ressemblants.  Dès le 3eme tour, mon pilotage a fait la différence, la forme est revenu et j’ai attaquait comme il le fallait. J’ai gagné pas mal de place, j’était très à l’aise dans la boue, j’hésitait pas à forcer le vélo à glisser, meme des 2 roues et dans les virages. Un passage avec un trou près d’un grillage était pas mal, sur la roue arrière ca passait, pas mal pâssait à pied, et certain gueulait !! Ils ont raison de gueuler, on fait du VTT et pas savoir passer un trou c’est grave !

Je tiens aussi à dire le faible niveau de pilotage et de technique de certain participants, mon pilotage n’a pas plus à 3-4 personnes dont un qui commencer a me bloquer contre un arbre, bah je suis passer en force !. Moi j’en ai rien à cirer, j’invite ces personnes là à apprendre à piloter ! ensuite on en reparlera sur le terrain ! Petit rappel le VTT à été concu pour montrer ses capacités de pilotages et de techniques.

Voila, voila, la course se termine, j’arrive pas trop trop fatiqués, mais content de moi et de mon niveau de pilotage , reste plus qu’a l’affiner 😀 . Retour à la voiture pour me changer, enfin histoire de dire car j’avais pas prévu autant de pluie ! donc je garde le short de la course et me lave les jambes dans le lac et je passe un coup vite fait sur le short pour enlever le plus gros. Je retourne à l’arrivé pour les podiums et le vins d’honneur. C’est au tour des sénior, ils annoncent le 1er Sébastien de l’UCJT, puis d’Aurélien du meme club et …………..moi , oui moi 3eme du départemental , grosse surprise pour moi car d’habitude je ne vais pas au-delà de la 4eme place. Fred est double champion départemental master 3.

Je tiens également à dire que je roule sur un VTT en acier et que cela doit faire bien longtemps qu’il n’y a pas eu de cadre acier sur un podium.

LES CHIFFRES : 

_Nbe de tour : 7 parcourus sur 8 initialement, je me suis pris un tour.

_Distance parcourue : 39,43km

_temps parcourue : 2H13m

_Moyenne : 17,74km/h

_vitesse max.: 39,43km/h

_D+ : 726 m.

CONFIGURATION DU SOUL :

_Cassette 11*28

_Monoplateau de 38 dents

_Pression pneu avant : 1.2 bars

_Pression pneu arrière : 1.6 bars

PHOTOS :