Archives de la catégorie ‘COMPETS 2012’


Une course à oublier !!!

Samedi 20 octobre 2012 c’est déroulé le 6eme chrono VTT des Herbiers en Vendée.Le lendemain se déroulait le chrono sur route rassemblant les meilleurs routiers.  C’est ma 4e participations à ce contre-la-montre VTT, la première c’était en 2007.

Cette année, le circuit est passé de 7 à 17 km ! Avec un D+ de 384m. Ca va , il y a de la bonne cote au programme ! 😀 La pluie c’est également invité, donc le circuit était pas mal gras! Ca c’est bon ! 😀

Une fois sur place, je retire ma plaque, numéro 4, puis je me change pour faire un tour de circuit. Le départ est toujours au meme endroit,  il est ouvert, c’est a dire que le départ et l’arrivé se fond dans deux endroits différrents. Je me pointe au départ et on ne monte polus la cote en bitume mais un chemin montant sur la gauche. en haut on passe dans un petit bois, avec quelques petits sauts et virages serrer. Un fois sortie de ce bois, on entame une très/trop longue partie de bitume , je commence a trouver ca long et chiant. On remonte dans un chemin dans un champs oû l’eau descnendait. Plus loin dans une petite descente en courbe, je commet une faute de pilotage, je suis légèrement sortie du chemin, donc j’ai roué sur de l’herbe bien épaisse , humide et terre détrempées, bah, ca n’a pas loupé le pneu a décrocher, jolie sur virage et chute importante ! Moi ca va, des doulerus a la hanche et au genou apparaissent mais c’est supportable. Le vélo c’est encrasté dans un petit pont en bois ( qui lui était terriblement glissant ! ), le levier de frein gauche completement déboité ! Sur le coup, je croyait l’avoir péter ! 

Allez, l’heure du départ approche pour moi. Je me place sur la ligne.5, 4, 3, 2, 1…Partez, je m’élance au 1er virage blocage de roue ! ( ca c’est typiquement moi 😀 ) , j’accélère pour monter tranquillement le chemin et je conserve cette vitesse. Une fois sur le bitume, je m’apercois que je suis déja au limite de mes capacités ! Pas e jus !!! En regardant derrière j’apercois le concurrant suivant me rattraper ( a noter qu’on aprtait toutes les minutes ) dès les 1er km !! Bon OK ca s’annonce mal ! Il ne tarde pas a me coller aux basques, j’éssaye tant bien que mal à ne me pas trop faire distancer, une chance il prenait les virages doucements, ca me permettaits de rester collé. La cote suivant , une des plus raides, je le laisse devant et haut plus , j’étais toujours derrière lui, mais moin pneu derrapa sur une jolie partie boueuse, j’ai du mettre pied à terre et le laisser partir. C’est d’ailleur la derrnière fois que je le revois avant l’arrivé ! dans les descente , obligé d eme faire violence pour avancer ! Rien, pas de jus, pas de motivation !  Le coeur tournait à fond de  calle, je forcais comme un mulet et j’avais du mal à avancer !  Pourtant j’adore les descentes. En parlant de descente, il y en avait une très belle, la plus technique du circuit et la seule grosse difficulté technique du circuit. Elle se pésentait avec des grosses dalles de pierres, ca se sautait tout seul puis  des virages en S serrer a négocier ou il ne fallaity pas trop prendre large. Le reste de la descnte est plutot humide. Par contre j’arrvais a me faire violence et la forme revenait un petit peu, mais il y avait tellement de flotte qu’a un moment donné, je en voyait pplus rien, ca m’a obligé a ralentir pour éviter des chutes !

La fin se fait sentir, j’en profite pour tout donner, enfin vu le peu que j’avais , je donnais ce qu’il me restait ! 😀 Je roule le plus vite possible, je vois la ligne d’arrivé et je me tape un gros sprint pour grappillé le peu de temps que je pouvais !Je franchis la lagne avec un dérapage d’une dizaine de mètre, completement fatigué !

Après les podiums, je demande mon classement, on m’annonce 5eme en sénior. D’un coté content car mon but était de faire un top 5, mais déçu de ne pas avoir de forme et peu de motivation pour cette course. Vu les écarts, le 4eme était à ma portée, il n’est qu’a 23 secondes devant moi ! Le 3eme était à 2m20s, donc déja plus difficile a battre, mais je pense que je pouvais facilement avoir une minute de moins et de me rapproche plus près du 3eme. Donc pour moi, une course à oublier, de plus les contre la montre VTT est ma spécialité.

Cette course marque la fin des compets pour moi pour 2012. Reprise en mars 2013.

Les chiffres :

_Distance parcourue : 16,15km

_Temps parcourue : 42m02s

_Moyenne : 22,69km/h

_Vitesse max : 49,73 km/h

_Moyenne cadence de pédalage : 87T/min

_D+ : 293m ( mesure pas forcément juste a mon compteur )

_Alti. max. : 237m

Classement : 

http://vtt85.free.fr/files/XC-Resultat_ChronoVTTHerbier_2012.225.pdf

Publicités

Voici le CR de ce contre la montre VTT qui c’est déroulé le 6 octobre à Nouzilly. C’etait la 8e et dernière epreuve du challenge du 37.

J’arrive sur place vers midi. Le matin c’était les jeunes qui couraient, j’en prifites pour allez les voir et en meme temps reconnaitre une partie du circuit. A première vue , ca me parait roulant et le terrains est sec.

Sur le parking j’aperçois mes potes de l’UCJT , Morgan et Aurélien, puis Jérme Delaire que je n’avais plus vu depuis mes derniers interregions  et Valentin. En gros une bonne partie de la clique des interrégions étaient là. Et c’est bon de les revoirs comme au bon vieux temps ! 🙂

Je me prépare et je part avec Morgan et Aurélien pour la reconnaissance du circuit. Le début est une succession de virages et de lignes droites, la suite 2 longues lignes droites et au bout une desecnte avec caillasses glissantes et pour terminer petit single et chemins larges. Après ca, une cote en bitume une autre desecnte en foret. On a eu droit aussi a une très trop longue partie de route !!! On a eu drout a une belle cote avec des grosses plaque de betons planté dans le sol et rendu glissantes par la pluie de la veille. Une des seules montées tecnhique de ce CLM parmi les 3-4 cotes. Puis retour sur du roulant , chemin d’herbe et de falin. La fin se passait dans un bois ou il reprenait en partie le circuit du départemental de 2009, près d’un étang. La fin est peu tecnhique avec un passage dans un petit canyon .

Le départ arrive. C’est Macfly qui donne le départ. 3,2 , 1 go ! Allez je part à fond , 1er virage au bout de 30m , blocage de roue pour mieux prendre le virage à l’interieur, raccélération la roue avant se soulève à plusieurs reprises, je suis bien partie bon départ pour ma part. La suite dans les virolos, je passe avec fluidité , je perd très peu de temps dans les virages. Dans les lignes droites, je suis presque a 30 voir 35 km/h. La descnte avec avec caillasses glissantes  passe comme une lettre à la poste, sans toucher aux freins. Dans les single suivants, a un moment je me suis planté , au lieu de tourner à droite, j’ai tournéà gauche !!! merci le balisage pas top !!! Allez pas trop grave , je raccélère et je tente de rattrapeer un concurrent. Je le rattrape dans une descente , il me largue dans la cote en bitume et je le double une fois le retour dans la foret. Pour le reste , rien d’extraordianire, seule une chute de merde m’a fais perde du temps, près de l’étang, un virage à 90° sur de l’herbe humide et vlan la roue avant se dérobe !! Putain manquait plus que ca. Le commissaire présent à cette endroit me dit qu’on est plusieurs a tomber ici dont Morgan ( comme quoi un 29 dans certaines conditions n’accroche pas plus q’un 26 ! ), donc je décide de rouler plus vite, de tout donner pour compenser. J’arrive dans le canyon, mais je sent que je suis sur mes gardes, je prend les virages larges et j’evite de commetre des fautes. Allez dernieres petrites descnte , saut , roue avant et j’accelère comme un taré pour faire un bon score. Je franchis , explosé et content que cela se termine. Ah oui j’oubliait, j’ai rattrapé 4 autres participants.

Macfly, m’annonce mon temps : 30m 14s. Moi qui pensait etre facilement sous les 30minutes, bah je suis un peu déçu. Morgan est en dessous de moi et mets 29m et 52s. 22 secondes d’écarts, c’était meme aps sur que je les rattrape sans l’erreur de balisage et la chute. Aurélien arrive , passe la ligne et en profite pour battre le meilleur temps avec 28m et 4sec. Morgan m’a également dit que pendnat la course, il c’est dit en pensant a moi » le pauvre il doit en chier sur ces parties roulantes !! » Et il a pas eu tort , moi qui n’aime pas cetype de parcours bah j’ai bagarré sévères pour ne pâs trop me fatiquer sur les portions roulantes.

Coté résultats avec un temps de 30,14m, je prend la 8e place au scratch et la 2eme place en sénior. Morgan : 7e au scratch 1er master1, Aurélien : 1er scratch et 1er sénior, Jérome : 3e scratch 1er espoir et Valentin : 4e scratch et 2e espoir

Au classement du challenge du 37 ( ca ne fesait pas parti de mes objectifs cette année ) je prends la 10e place scratch et ayant participé à 4manches sur 8.

Dans l’ensemble , je reste content de ce résultat, mais le circuit était beaucoup trop roulant et le balisage fortement à revoir. Prochain CLM VTT, en Vendée le 20 octobre aux Herbiers pour ma 4eme participations en 6 ans.

Les résultats en bas et des photos des podiums a voir sur le blog de VS Nouzilly :  http://vs-nouzilly.skyrock.com/

FONDETTA 2012

Publié: 29 septembre 2012 dans COMPETS 2012
Tags:, , ,

Voila un petit CR de cette 2eme édition de la Fondetta.

Le départ étant donné à 16 H, j’arrive sur place vers les 13H30. Retrait de plaques et retour à la voiture pour me préparé à faire un tour de reconnaissance.

Allez hop, vérification de la pression des gommards, casque , gants et basta ! Je pars faire un tour. Tiens , une nouveauté, passage dans un champ avec une descente , un faux-plat et un 2eme. Ca va le vent ne gène pas trop. Le passage technique avec une marche est toujours là. Un autre nouveauté plus loin, le circuit passait dans une école puis remontait dans un bout de foret au dessus de cette école. Passage avec des coup-de-cul et sinueux. Dernière nouveatén on passait derrière l’église avec 4 marches de plus a descndre.

Plus tard Cédric arrive. Il va chercher sa plaque , se prépare et on refait un tour ensemble. Le circuit lui plait mais c’est la 1ere fois qu’il ce type course.

L’heure approche, on nous appelle pour la mise en grille. Je suis en 3eme ligne et Cédric en 7eme ligne. Sur la ligne, je me dit que vu que ca fait 6 mois que je n’avais pas fais de compet + 3 semaines de maladies, j’allais prendre un départ soft.

C’est parti. Le départ est donné. Devant ca part fort, un petit trou se forme .Pour moi, dans la seconde qui suivait ce départ, je me dit  » j’ai une occas !! » A ce moment là,  j’acceléré très fort, au point d’en déposer certain qui ont l’habitude d’etre devant moi. 1er virage à gauche, gros blocage de roue, grosse accelèration et je rettrape le groupe de tete de 6 concurrents environ qui c’était formé dès le départ ,au 1e passage technique !  Je me dit « effectivement départ de malade !!!  » Et ca fesait bien longtemps que j’en avait pas fait des comme ça !!!

La suite, bah finnalement , je m’en sort pas trop mal. Surtout dans les champs, je me dit que ca va remontait fort dans els faux plat, oui ca remontait , mais ce placait devant moi et ca ne roulait pas plus vite que moi une fois sortie de ce champ. Sur le bitume descendant, je suis le rythme . A l’arrivé du passage technique de la marche, je me place coté gauche oû il y avait un petit saut , je m’amuse a le sauter suivits d’un blocage de roue à la limite de la chute !! C’était pareil a chaque tours ! Je recollais des concurrants dans ce pâssage ce qui me permettais de ne pas trop me fait distancer . Le passage de l’école était pas mal pas si facile que cela, ca tirait pas mal sur les cuisses, donc là, fallait gérer. Une fois sortie, sur le bitume, je feais tout pour ne pas me faire rattraper et me faire distancer. Arrivé dans la cote derrière léglise, j’ai décider de ne pas forcer pour éviter d’y laisser des plumes, mais de mouliner. Dans ce passage je perdais du temps, derrière ca remontait, mais je donnais un peu plus dans le descente et les 4 petites marches que je sautait. Ca me permettais de gagner du temps. Pareil pour la cote suivante, moulinage et je sautais les 3 marches ( plus hautes que les 4 précédentes ) pour gagner du temps. Ici je prenais le virage tellement large du à la vitesse que les spectateurs m’on vu de très près ! 😀 Quand il n’y en avait pas, j’utilisais le trottoir comme appui pour conserver cette vitesse et mieux raccelerer. La descente de l’escalier près du tennis, je prennais une impulsion et je raterissais vers le milieu des escaliers. Fin du 1er tour sur les 6.

Les autres tours se ressemblent. J’étais dans un groupe de 4 qui faisait le yo-yo puis on a finis à 3 . Un momen donné 2 eprssones du meme club se suivant sur le bitume après le champs , je décide de ne pas lmes suivre mais d’etr à l’affut qu’en meme. Je regarde mon compteur : 40km/h ! donc eux devaient etre vers les 45 voir plus. Finalement un des deux a laché prises et je suis repassé devant. Dans ce group se trouvais Valentin Foss, un Espoir qui tourne pas mal. Je suis passé devant lui a 500 m de l’arrivé et une personne de l’UCO avait aussi remonté dans la montée de l’église pour finir de nous recoller. Le groupe de 3 c’était reformé. Après le saut des 3 marches , on passait dans une ruelle avec des barrière faisait office de garde fous. Valentin c’était placé à l’exterieur, moi, je vois une occase de ne pas finir au sprint c’est de prendre l’interieur mais je me loupe . Sur le coup, je me loupe, c’est vrai cette maoeuvre était limite et plutot tirés par les cheveux, je l’avoue. Je suis qu »en memepassé devant Val et j’ai pu éviter un eventuel sprint. Dès l’arrivé je me suis excuser pour cette manoevre auprès de Valentin.

Une fois arrivé, je me trouve fatigué, normal, mais sans plus. Cédric franchit aussi la ligne quelques minutes après moi. On duscute de la course, compare nos temps. Mais lui était un peu vert car gener par des concurrents qui passait a pieds dans du technique ! Alors qu’il aurait mieux se classer. Mais c’est ca 1ere course de ce type et reste satisfait de sa prestation.

Les résultats :

Je termine 5eme sénior et 8e au scratch. Pour ma part très content de ce resultats, surtout après 3 semaines de maladies ( mononucléose, saleté ! ) qui m’avait fortement affaiblit. Je m’était donné 3 mois moi pour retrouver ma forme et cette course devait confirmé ce niveau. Ce fût une petite victoire pour moi, je pense etre meme un cran au-dessus avnt detre malade.

Cédric termine 9e sénior et 12e scratch ce qui très correct pour une 1ere. Les résultats sont visbles : http://www.asfvtt.com/wp-content/uploads/2012/09/FONDETTA-VTT-2012.pdf

Mes chiffres : 

_Distance parc. = 32,93 km

_Temps parc. = 1H31m27s

_Moyenne = 21,64km/h

_Vitesse max = 44,81km/h

_Alti jour. = 710m

_Fréquence card. moyenne =193 puls/min

_Fréquence max = 204 puls

Configuration du Soul :

_Plateau : 36 dents

_Cassette : 10V 11*34

_Pneu avant : Michelin WG 2 – 2.10 – 1.2 bars

_Pneu arrière : Michelin WG2 – 2.10 – 1.4 bars ( j’ai fini avec 1.1 bars ! )

Concurrents :

Il y avait du niveaux à cette compèt,si ce n’est les meilleurs de la région Centre, comme Clément Souvray ( 2eme sénior de la coursee )qui participe au course VTT d’orientation en coupe du monde et championnat du monde, Borris Chauveau ( 3eme sénior ), un spécialiste de la route et du CX  qui est également champion de France militaire en 2011 ( son palmares : http://bengochea.free.fr/spip.php?article14 ). Patour Kilian ( 1er master1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Kilian_Patour . Et également les espoirs de l’US ST Pierre comme Valentin Fosse (3eme espoir ) et Rémy Brière ( 1er sratch et 1er espoir ). CHAUDOY ROMAIN ( 2e sénior )et Jérome Delaire  ( 2e espoir ) fesait également parti de la course.

Vidéo :

Photos : 

PRECISION : comme l’indique le classement, je suis 5eme sénior. Les trois premiers montaients sur le podium et les 4e et 5 étaient récompensés par des lots et se placaient à coté du podium. Sachant que le 3eme et le 4eme étant parti, Michel Souvray m’a dit de monter sur le podium pour le completer.

Toutes les autres photos ici : https://lh6.googleusercontent.com/-H12OaJhio_4/UGt5GDLDEnI/AAAAAAAABtQ/rVeuZIowww0/s867/DSC_0342.JPG

4H DU VTTHOUET A SAUMUR . 2012

Publié: 29 avril 2012 dans COMPETS 2012

SOUS LE SIGNE DE LA CONVIVIALITE.

Dimanche 22 avril 2012 c’est déroulé le retour des 4H du VTTThouet à Saumur. Cette épreuve a été repris par le VSS Saumur ( C’était les pompiers de Saumur qui l’organisaient avant ).

Nous étions 3 équipes de Bourgueil avec 3 niveaux différents dont une équipe mixte. On se retrouve tous sur le parking du gymnase Delessert. On va chercher nos dossarts puis retours au bagnoles, et ca commence déja  à chambrer . Ok ca c’est fait :D . Préparation du matos, dernier réglages mis en place des plaques de cadres. Camille était venu avec 2 VTT dont un VTT GT Zaskar 29 pouces de prêt pour l’éssayer sur cette épreuve.

Le temps tourne on se dirige vers les “stands”. Vu que cette année on est dehors, on décide avec Camille de rapprocher ma voiture pour une mettre nos affaires et les laisser à l’abri. Nous étions comme une petite Team, on s’installe , on met en place le drapeau Mondovélo, les outils sous la bagnole pour gagner de la place, manquait plus qu’un barnum :D .

Toujours dans la rigolade, comme des amateurs, on se chambre mutuellement limite d’en oublier la course ! Tout comme Camille et moi, ou nous avons faire le tour du circuit 20 minutes avant le départs ! Vl’a l’équipe de winners ! :D

Bon, un peu de sérieux qu’en meme :D , je vois avec Camille ( le Capitoche ) pour la stratégie à suivre qui se révéla pas térrible.

Bon ben maintenant faut y aller, le départ est type 24H du Mans, c’est à dire qu’on cours chercher le vélo, ca j’aime bien c’est marrant. C’est moi qui fait le départ, ensuite Camille et Cédric pour les relais.

Midi, le départ est lancé, je cours vers mon bike, je l’enjambe le plus rapidement possible et je fonce vers la 1er coup-de-cul. Je décide de me placer  au milieu pour mieux repartir, mais les mecs ont pratiquement tous pris l’interieur ce qui a crée un bouchon en sortie de virage, impossible pour moi de croiser, j’était bloqué. Donc départ moyen pour moi. Je relance a fond pour rattraper mon retard, mais vue le niveau des participants c’était difficile mais je résiste. Le 2eme coup-de-cul, j’en profite pour grappiller quelque place, ca bouchonner pas mal encore une fois, les 1ers ont très vite pris le large. D’ailleurs je m’aperçois que dans la bagarre , je perd mon compteur !!!. J’effectue 2 tours de suite, le circuit était sinueux, beaucoup de virages , donc beaucoup de relances, je profite des nombreux virages pour effectuer quelque dépassements, j’entame une légère remonté, mais les 1ers avaient pris pas mal d’avance. A la fin des 2 tours , on devait etre 6 eme je crois.

Je passe le relais a Camille après mes 2 tours, il part aussi pour 2 tours. Pour lui, ca c’est bien passé , sauf erreur de ma part on se maintient niveau classement . Il passe le relais a Cédric qui part aussi pour 2 tours, on est pas trop mal classé, il a bien tenu le rythme sur 2 tours, surtout que pour lui c’était la première fois qui faisait ce type d’épreuve. Il arrive donc un peu essouflé pour me passer le relais.

Voila pour le début, la suite , les tours se ressemblaient, donc je ne vais pas tout détaillé au risque de me répéter. On a eu peu de pluie ( pas assez pour moi ) pendant une vingtaine de minutes, qui a rendu le circuit humide. Ah bah là , je vais m’amuser dans la boue et espère prendre l’avantage sur mes concurrents. Malheureusement cette pluie n’a pas assez durée et le terrain a très vite sécher. J’ai qu’en meme fait de jolie glissade, c’est bon ca ! 

Au bout de 2H la fatique commence a se faire sentir au sein de notre équipe passant de la 6eme place à la 9eme, un autre équipage nous avait ratrappé. Nous décidons de modifié la stratégie pour essayé de la rattraper, mais l’avance était grand. Nous avons tout fait pour les rattraper mais nous avons surtout protéger notre position. Nous arrivons 9eme.

La 2eme équipe, celle de Sébastien, c’est battu au milieu de peloton, le rythme était bon , ils se sont bien amusés sur ce type de circuit. Ils arrivent à la 17e position.

La 3eme équipe, celle de Blandine, arrivent dernière position, mais 1ere en équipe mixte! :D malgré 2 problème mécanique, un problème de patte de dérailleur plié et sur un autre vélo la chaine sautait du 2eme plateau. En fait l’équipe de Winners se sont eux :D . La prochaine fois, il feraont seuls la course et nous tous les attendrons au bar ! :D .

Voila cette course en relais de 4H se termine, la fatique se lisait sur les visages, content que cela se termine.Retour à la voiture pour se changer. Aller je m’enfile une petite bière pendantt qu’on rangait nos affaires ! :D.

Aller on va au podium et au vin d’honneur pour cloturer cette journée.

PS : je tiens à signaler le comportements d’une poignée de participant ( souvent bien placé dans la course ) ne respectant pas la procédure à suivre pour le passage du relais , allant parfois jusqu’a l’insulte !

Je tiens à remercier l’équipe du VSS Saumur pour ravoir remis sur pied ce type d’épreuve.

 

 


Voici mon CR de cette compet qui c’est déroulé le 4 mars 2012 à Joué-les-tours (37 ).

Cette compet se déroulant au Lac des Bretionnères à Joué les Tours, cela ne me fait pas loin  de chez moi, a peine 45 km. Je suis sur place vers 10H30, comme d’hab j’arrive toujours tôt. Cela me permet de prendre le temps de faire le circuit et de l’observer.

Le temps est couvert et menaçant, le terrain est presque sec, il ne fait pas très chaud, mais ca va le faire. Le depart étant à 14H30, ca me laisse pas mal de temps pour faire le tour du circuit. Je prend le Cotic et c’est parti pour un tour. Circuit sec evidemment, ca me faire un peu peur car ce circuit en sec est un peu trop roulant. Je continu, et je m’aperçoit que des nouvelles zones techniques ont étés crées . Ca me parait bien , pas trop de D+, mais pas grave, c’est compensé par les nombreux virages du circuit. La fin est un peu plus roulante avec une très grande ligne droite sur de l’herbe.

Retour à la bagnole pour manger, me préparer etcetc… Retour sur le circuit, les participants arrivent et surpris de voir des competiteurs hors 37, Vendée, Maine et Loire, Sarthe sont également présent. Je retrouve mes potes de compets de différents clubs du 37 comme l’UCJT. Tous, on remarque la présence de nombreux 29 pouces. Le débat sur le 29 p commence mais reste bon enfant. Certain dise que c’est mieux que le 26 , d’autre non et d’autres à la mode. En gros le 29 l’utilisation d’un 29p reste partagé. Ensuite la discussion continue sur divers sujet sur le matos que nous possèdons. A noter le vélo de Thomas de BP , un cadre de CX avec roue de 700 carbon avec boyaux, cintre plat, monoplateau et frein canti.

LA COURSE :

Le départ approche, on  nous appelles pour nous placer sur la ligne de départ. Je me trouve en 4e ligne coté gauche. Ca m’arrange car le 1er virage est à gauche. Je remarque la présence d’un autre VTT en acier de marque Salsa, puis, de deux autre VTT en monoplateau. Et moi, toujours le seul en Marzocchi avec un modèle de All-Mountain – Enduro !

Bon ben, il est temps d’y aller, la flotte tombe un peu depuis presque 1 heure, c’est bon ca ! 😀 , le départ se situe sur de l’herbe pour rejoindre une route en bitume étroite. Bam, le départ est lancé, je me place à gauche comme prévue, sur la route étroite, j’attaque sur l’herbe car pas de place sur la route, puis à l’approche du virage gauche, je me place completement à gauche, blocage de roue, interieur et accélération ! Un mec se trouvant à l’exter’ m’a dit que ca servait à rien et que je perdais trop de temps !!! N’importe quoi ! M’en fous, on est prsque au coude à coude, je ne suis pas encore chaud, il prend l’avantage, mais le virage suivant à gauche , il c’était placé completement à l’interieur! Comme quoi, ca sert à quelque chose ! Je fais ma course, j’essaye de tenir le rythme . Encore froid, le coeur monte dans les tours, je n’avais pas pris mon cardio, heureusement, mais je devait etre à 200 pulsations / minutes ! Le circuit est boueux par cette pluie. Tant mieux, ca rend le circuit moins roulant et plus glissant. Je protège ma position pendnat 2 tours. J’avais du mal, le coeur tournait a donf. Dans une descente, au bout, une légère courbe pas facile à prendre avec la boue, je me suis péter la gueule, le pneu avant à décrocher. Je remonte sur le bike, le  guidon a tourné, oblige de m’arreter et de le redressé.

La suite est plus facile, dès le 3eme tour, je me sent mieux, j’arrive mieux a attaquer et à rattraper mes concurrents. Les conditions météo désatreuse ont rendu plus facile pour moi le circuit, pas le cas de tout le monde ! En effet, dès qu’il y a de la boue j’arrive mieux a passer en glisse les virages ( mais pas à l’abri d’une erreur comme la chute ) et également à accélèrer , ca chasse du cul , oui, mais j’arrive parfaitement à maitriser et en plus ca m’amuse ! 😀 . J’arrive dans le secteur des nombreux virages du circuits. Alors là, attention, j’ai sortis du grand pilotage. Cela commence en descente avec courbe à gauche, freinage, dépassement interieur ou exterieur selon les tours, puis un virage plus serrer en bas, gros blocage de roue, puis un petit enchainement de virages droite et gauche, je ne vous dit pas comment je passais, mais j’étais à la limite de l’inconcience ! avec de brutal changement de direction. La suite un beau virage à droite, les concurrents se placaient tous à l’exterieur, j’en profite donc pour me jeter à l’interieur, ca passe sans problème. A certain moment ce type de dépassement devenait trop facile ! 😀 La suite de ce virage se traduisait par une cote longue, avec ma tranmsi, j’avais du mal mais je m’arrachai pour pas trop perdre de temps, mes concurrents me rattrappait sans problème. Une fois en haut de cette cote, je met un coup de gaz,et j’abodre mon virage préférer de la course, une bel épingle à droite après une descente. Alors là, je m’en suis donner à coeur joie, gros blocage de roue , je prend la corde et sortie à l’exter’ en sortie de virage, Le top était de doubler dans cette zone, surtout à l’exter’ à l’accélèration, en plus une ligne droite et au bout un virage sérrer à gauche, bah rebelote, blocage de roue, interieru et acceleration à l’exter et plus personne ne me rattrapait.

Il y avait également des passage sympa en « coup de cul « , dont un oû il y avait un creux avant de monter, facile , je plaque bien la roue avant dans le creux puis pompage et pédalage au bon moment pour pouvoir passé. Passage rendu plus difficile avec la boue. Un moment donné, je me loupe, j’ai pédaler trop tot et j’ai patiné, je descend du vélo et je laisse un concurrent derrière qui lui à passé sur le vélo, et il me dit  » Oui bah oui !!!  » Genre pas très content qu’il soit resté derrière moi !! je remonte sur le vélo et le suis. Sur un mini coup de cul, je me place à l’interrière, mais je décide de ne pas le doubler pour voir son pilotage sur le virage suivant à 20m. Horreur ! completement sur le frein , presque   à l’arret et sort meme le pied !!!, j’avais largement le temps de lui passer devant ! je le suis jusqu’a la prochaine cote mais a pris l’avantge.

Voila ce qui c’est passait pratiquement à chaque tour,C’est pour cela que je ne détaille pas chaque tour car ils sont très ressemblants.  Dès le 3eme tour, mon pilotage a fait la différence, la forme est revenu et j’ai attaquait comme il le fallait. J’ai gagné pas mal de place, j’était très à l’aise dans la boue, j’hésitait pas à forcer le vélo à glisser, meme des 2 roues et dans les virages. Un passage avec un trou près d’un grillage était pas mal, sur la roue arrière ca passait, pas mal pâssait à pied, et certain gueulait !! Ils ont raison de gueuler, on fait du VTT et pas savoir passer un trou c’est grave !

Je tiens aussi à dire le faible niveau de pilotage et de technique de certain participants, mon pilotage n’a pas plus à 3-4 personnes dont un qui commencer a me bloquer contre un arbre, bah je suis passer en force !. Moi j’en ai rien à cirer, j’invite ces personnes là à apprendre à piloter ! ensuite on en reparlera sur le terrain ! Petit rappel le VTT à été concu pour montrer ses capacités de pilotages et de techniques.

Voila, voila, la course se termine, j’arrive pas trop trop fatiqués, mais content de moi et de mon niveau de pilotage , reste plus qu’a l’affiner 😀 . Retour à la voiture pour me changer, enfin histoire de dire car j’avais pas prévu autant de pluie ! donc je garde le short de la course et me lave les jambes dans le lac et je passe un coup vite fait sur le short pour enlever le plus gros. Je retourne à l’arrivé pour les podiums et le vins d’honneur. C’est au tour des sénior, ils annoncent le 1er Sébastien de l’UCJT, puis d’Aurélien du meme club et …………..moi , oui moi 3eme du départemental , grosse surprise pour moi car d’habitude je ne vais pas au-delà de la 4eme place. Fred est double champion départemental master 3.

Je tiens également à dire que je roule sur un VTT en acier et que cela doit faire bien longtemps qu’il n’y a pas eu de cadre acier sur un podium.

LES CHIFFRES : 

_Nbe de tour : 7 parcourus sur 8 initialement, je me suis pris un tour.

_Distance parcourue : 39,43km

_temps parcourue : 2H13m

_Moyenne : 17,74km/h

_vitesse max.: 39,43km/h

_D+ : 726 m.

CONFIGURATION DU SOUL :

_Cassette 11*28

_Monoplateau de 38 dents

_Pression pneu avant : 1.2 bars

_Pression pneu arrière : 1.6 bars

PHOTOS :