Articles Tagués ‘pluis’


Sport Nature BourgueilloisLes Samedi 18 et Dimanche 19 Mai, le Bourgueillois était placé sous l’effigie du Sport Nature. N’en déplaise à Zeus et sa météo plutôt capricieuse – pour le moins humide le dimanche -, l’événement a regroupé bon nombre de sportifs adeptes du sport en milieu naturel. L’organisation de ce Week-End Sps Nature en général, en particulier le VTT, le trail, la Course d’orientation, les RAIDS Multisports… Esprit de groupe et convivialité sont de la partie !
Le cadre du Bourgueillois apparaît comme dessiné pour l’événement : derrière le coteau où les vignes poussent et promettent les futurs crus, la forêt se dresse et offre de belles possibilités pour les amoureux de sports Nature. Bien que peu connue pour une région aux dénivelés dantesques, l’utilisation du coteau au maximum permet de formuler des parcours assez exigeants physiquement. Comme chaque année, les traceurs de l’équipe jalonnent le terrain à la recherche et l’ouverture de nombreux « single-tracks » ou monotraces, qu’ils soient ludiques et techniques, pour faire le bonheur des participants. Sur chaque parcours, de nombreux ravitaillements, équidistants, permettent à chaque sportif de reprendre des forces pour poursuivre l’aventure. L’équipe organisatrice, appuyée par de nombreux bénévoles, regroupe 60 personnes pour tenir de nombreux postes lors de ces deux journées dans un esprit d’échange et de convivialité.
Le Samedi 18 Mai, au départ du lieu-dit “Gravot”, siège du domaine viticole de Jacky Pitault, s’est déroulée la deuxième édition du Trail des « Grands 20 de Bourgueil ». Profitant d’une fenêtre météo stable, 400 coureurs de la région et au-delà, sont venus pour l’événement. Les 3 parcours de 9, 20 et 30 km se déroulent uniquement en « nature », à plus de 95 % sur de la terre. Les dénivelés conséquents sur les 3 parcours (600m pour le 30 km), le tracé mêlant de nombreux « single-tracks » et les autres portions ludiques et techniques ont énormément plus aux concurrents et font de cet événement une course unique pour la région. A l’arrivée, quoi de mieux que de pouvoir se restaurer avec des produits locaux ? C’est ainsi que chaque coureur pouvait, sur le village d’arrivée, se restaurer avec des fouées, déguster du Bourgueil et repartir avec une bouteille de ce précieux liquide offert par le Syndicat des Vins de Bourgueil.
Le lendemain, Dimanche 19 Mai, 8 heures, sous un ciel menaçant, s’élançaient les 750 vététistes et 250 marcheurs du 12èmePente et cote 2013 Rando-Raid VTT et Marche la « Pente et Côte ». Depuis maintenant 4 ans, l’événement est labélisé par VéloVert, magazine national spécialisé dans le VTT. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes n’hésitent pas à faire le déplacement. La Bretagne était à l’honneur, mais aussi la Belgique et les Alpes Maritimes pour les plus éloignées. Chacun peut choisir son parcours en fonction de ses capacités et ses envies. Un parcours familial de 20km, 3 parcours rando (35,45 et 65km) et 4 parcours raid (80, 100, 120, 140 et 160km). Les pluies de la veille ont détrempé le terrain mais les vététistes présents pour l’événement y vont de bon coeur et n’hésitent pas à prendre des trajectoires tout en glisse. Le terrain, déjà technique et physique (dénivelé cumulé de 2400m pour les 140kms ) par temps sec, l’est encore plus avec cette quantité de boue. Ils seront pourtant plus d’une vingtaine à faire les circuits de plus de 120 km. Les ravitaillements bien achalandés permettent de recharger les batteries pour chacun et d’échanger avec les organisateurs sur la qualité du tracé et de l’organisation de l’événement.

P1330074L’association, fière de ce nouveau succès, tient à remercier ses partenaires et généreux donateurs sans qui une telle organisation n’est pas possible. Elle souhaite, par le biais de l’événement, valoriser le territoire du Pays de Bourgueil et son terroir si apprécié, tout en y partageant les valeurs du sport Nature. Avec une météo capricieuse, le rassemblement de plus de 1400 participants sur le Week-end donne encore plus d’énergie à l’équipe d’organisation qui promet de faire de la prochaine édition, un événement toujours plus fort!
En attendant l’année prochaine (les 7 et 8 Juin 2014), pour les adeptes de VTT et Marche, se déroulera à Saint-Nicolas-de-Bourgueil le Dimanche 22 Septembre, la Rando du Vau Jaumier. Les parcours, sur les traces de la « Pente et Côte », vous emmèneront sur la partie Ouest du circuit pour vous permettre de rouler une fois de plus sur les single-tracks du Rando-Raid et d’en découvrir de nouveaux.

A bientôt !
                                                                                                                                                                                                                L’équipe de Sport Nature Bourgueillois

Site internet :  http://www.sportnaturebourgueillois.fr
Facebook : http://www.facebook.com/WeekEnd.SportNatureBourgueillois
Contact : contact@sportnaturebourgueillois.fr
Tel : 06.65.93.94.83

TEXTE : Camille Blanc ( Copyright )

Egalement , le lien de toute les photos du VTT et du trail réalisées par Flavie Gervais ( photographe pro ) et par moi-même :

_TRAIL :https://picasaweb.google.com/107247422935667338521

_VTT : https://picasaweb.google.com/111248273763261461077


Voici mon CR de cette compet qui c’est déroulé le 4 mars 2012 à Joué-les-tours (37 ).

Cette compet se déroulant au Lac des Bretionnères à Joué les Tours, cela ne me fait pas loin  de chez moi, a peine 45 km. Je suis sur place vers 10H30, comme d’hab j’arrive toujours tôt. Cela me permet de prendre le temps de faire le circuit et de l’observer.

Le temps est couvert et menaçant, le terrain est presque sec, il ne fait pas très chaud, mais ca va le faire. Le depart étant à 14H30, ca me laisse pas mal de temps pour faire le tour du circuit. Je prend le Cotic et c’est parti pour un tour. Circuit sec evidemment, ca me faire un peu peur car ce circuit en sec est un peu trop roulant. Je continu, et je m’aperçoit que des nouvelles zones techniques ont étés crées . Ca me parait bien , pas trop de D+, mais pas grave, c’est compensé par les nombreux virages du circuit. La fin est un peu plus roulante avec une très grande ligne droite sur de l’herbe.

Retour à la bagnole pour manger, me préparer etcetc… Retour sur le circuit, les participants arrivent et surpris de voir des competiteurs hors 37, Vendée, Maine et Loire, Sarthe sont également présent. Je retrouve mes potes de compets de différents clubs du 37 comme l’UCJT. Tous, on remarque la présence de nombreux 29 pouces. Le débat sur le 29 p commence mais reste bon enfant. Certain dise que c’est mieux que le 26 , d’autre non et d’autres à la mode. En gros le 29 l’utilisation d’un 29p reste partagé. Ensuite la discussion continue sur divers sujet sur le matos que nous possèdons. A noter le vélo de Thomas de BP , un cadre de CX avec roue de 700 carbon avec boyaux, cintre plat, monoplateau et frein canti.

LA COURSE :

Le départ approche, on  nous appelles pour nous placer sur la ligne de départ. Je me trouve en 4e ligne coté gauche. Ca m’arrange car le 1er virage est à gauche. Je remarque la présence d’un autre VTT en acier de marque Salsa, puis, de deux autre VTT en monoplateau. Et moi, toujours le seul en Marzocchi avec un modèle de All-Mountain – Enduro !

Bon ben, il est temps d’y aller, la flotte tombe un peu depuis presque 1 heure, c’est bon ca ! 😀 , le départ se situe sur de l’herbe pour rejoindre une route en bitume étroite. Bam, le départ est lancé, je me place à gauche comme prévue, sur la route étroite, j’attaque sur l’herbe car pas de place sur la route, puis à l’approche du virage gauche, je me place completement à gauche, blocage de roue, interieur et accélération ! Un mec se trouvant à l’exter’ m’a dit que ca servait à rien et que je perdais trop de temps !!! N’importe quoi ! M’en fous, on est prsque au coude à coude, je ne suis pas encore chaud, il prend l’avantage, mais le virage suivant à gauche , il c’était placé completement à l’interieur! Comme quoi, ca sert à quelque chose ! Je fais ma course, j’essaye de tenir le rythme . Encore froid, le coeur monte dans les tours, je n’avais pas pris mon cardio, heureusement, mais je devait etre à 200 pulsations / minutes ! Le circuit est boueux par cette pluie. Tant mieux, ca rend le circuit moins roulant et plus glissant. Je protège ma position pendnat 2 tours. J’avais du mal, le coeur tournait a donf. Dans une descente, au bout, une légère courbe pas facile à prendre avec la boue, je me suis péter la gueule, le pneu avant à décrocher. Je remonte sur le bike, le  guidon a tourné, oblige de m’arreter et de le redressé.

La suite est plus facile, dès le 3eme tour, je me sent mieux, j’arrive mieux a attaquer et à rattraper mes concurrents. Les conditions météo désatreuse ont rendu plus facile pour moi le circuit, pas le cas de tout le monde ! En effet, dès qu’il y a de la boue j’arrive mieux a passer en glisse les virages ( mais pas à l’abri d’une erreur comme la chute ) et également à accélèrer , ca chasse du cul , oui, mais j’arrive parfaitement à maitriser et en plus ca m’amuse ! 😀 . J’arrive dans le secteur des nombreux virages du circuits. Alors là, attention, j’ai sortis du grand pilotage. Cela commence en descente avec courbe à gauche, freinage, dépassement interieur ou exterieur selon les tours, puis un virage plus serrer en bas, gros blocage de roue, puis un petit enchainement de virages droite et gauche, je ne vous dit pas comment je passais, mais j’étais à la limite de l’inconcience ! avec de brutal changement de direction. La suite un beau virage à droite, les concurrents se placaient tous à l’exterieur, j’en profite donc pour me jeter à l’interieur, ca passe sans problème. A certain moment ce type de dépassement devenait trop facile ! 😀 La suite de ce virage se traduisait par une cote longue, avec ma tranmsi, j’avais du mal mais je m’arrachai pour pas trop perdre de temps, mes concurrents me rattrappait sans problème. Une fois en haut de cette cote, je met un coup de gaz,et j’abodre mon virage préférer de la course, une bel épingle à droite après une descente. Alors là, je m’en suis donner à coeur joie, gros blocage de roue , je prend la corde et sortie à l’exter’ en sortie de virage, Le top était de doubler dans cette zone, surtout à l’exter’ à l’accélèration, en plus une ligne droite et au bout un virage sérrer à gauche, bah rebelote, blocage de roue, interieru et acceleration à l’exter et plus personne ne me rattrapait.

Il y avait également des passage sympa en « coup de cul « , dont un oû il y avait un creux avant de monter, facile , je plaque bien la roue avant dans le creux puis pompage et pédalage au bon moment pour pouvoir passé. Passage rendu plus difficile avec la boue. Un moment donné, je me loupe, j’ai pédaler trop tot et j’ai patiné, je descend du vélo et je laisse un concurrent derrière qui lui à passé sur le vélo, et il me dit  » Oui bah oui !!!  » Genre pas très content qu’il soit resté derrière moi !! je remonte sur le vélo et le suis. Sur un mini coup de cul, je me place à l’interrière, mais je décide de ne pas le doubler pour voir son pilotage sur le virage suivant à 20m. Horreur ! completement sur le frein , presque   à l’arret et sort meme le pied !!!, j’avais largement le temps de lui passer devant ! je le suis jusqu’a la prochaine cote mais a pris l’avantge.

Voila ce qui c’est passait pratiquement à chaque tour,C’est pour cela que je ne détaille pas chaque tour car ils sont très ressemblants.  Dès le 3eme tour, mon pilotage a fait la différence, la forme est revenu et j’ai attaquait comme il le fallait. J’ai gagné pas mal de place, j’était très à l’aise dans la boue, j’hésitait pas à forcer le vélo à glisser, meme des 2 roues et dans les virages. Un passage avec un trou près d’un grillage était pas mal, sur la roue arrière ca passait, pas mal pâssait à pied, et certain gueulait !! Ils ont raison de gueuler, on fait du VTT et pas savoir passer un trou c’est grave !

Je tiens aussi à dire le faible niveau de pilotage et de technique de certain participants, mon pilotage n’a pas plus à 3-4 personnes dont un qui commencer a me bloquer contre un arbre, bah je suis passer en force !. Moi j’en ai rien à cirer, j’invite ces personnes là à apprendre à piloter ! ensuite on en reparlera sur le terrain ! Petit rappel le VTT à été concu pour montrer ses capacités de pilotages et de techniques.

Voila, voila, la course se termine, j’arrive pas trop trop fatiqués, mais content de moi et de mon niveau de pilotage , reste plus qu’a l’affiner 😀 . Retour à la voiture pour me changer, enfin histoire de dire car j’avais pas prévu autant de pluie ! donc je garde le short de la course et me lave les jambes dans le lac et je passe un coup vite fait sur le short pour enlever le plus gros. Je retourne à l’arrivé pour les podiums et le vins d’honneur. C’est au tour des sénior, ils annoncent le 1er Sébastien de l’UCJT, puis d’Aurélien du meme club et …………..moi , oui moi 3eme du départemental , grosse surprise pour moi car d’habitude je ne vais pas au-delà de la 4eme place. Fred est double champion départemental master 3.

Je tiens également à dire que je roule sur un VTT en acier et que cela doit faire bien longtemps qu’il n’y a pas eu de cadre acier sur un podium.

LES CHIFFRES : 

_Nbe de tour : 7 parcourus sur 8 initialement, je me suis pris un tour.

_Distance parcourue : 39,43km

_temps parcourue : 2H13m

_Moyenne : 17,74km/h

_vitesse max.: 39,43km/h

_D+ : 726 m.

CONFIGURATION DU SOUL :

_Cassette 11*28

_Monoplateau de 38 dents

_Pression pneu avant : 1.2 bars

_Pression pneu arrière : 1.6 bars

PHOTOS :