DEMONTAGE MARZOCCHI 44 MICRO TI 2010


Depuis le temps que je voulais faire cette article, le voici.

Cette fourche de 2010, reste assez simple à démonter, comme pour la plupart de la gamme. Elle se compose d’une cartouche hydraulique fermée coté gauche et d’un bain d’huile + air et ressort négatif titane coté droit.

Outillage :

Outillage démontage Marzocchi  Voici ce qu’il faut :

_Clé à pipe de 12

_Clé pour démonter les cassettes

_Pince circlips

_Clé 6-pands de 5mm

_Clé 6-pands de 4mm ( pour dévisser la potence )

_Petite clé 6-pand pour les molettes de réglage.

_Clé à molette ( non présent sur la photo )

_Seringue

_Pompe pour fourche

_Grand tourevis plat

Huiles :

Huile pour fourche Marzocchi  Pour cette fourche, il vous faut 2 huiles de viscosités différentes car il en faut une pour la lubrification et une autre pour la cartouche fermé.

Dans la cartouche je met de la RedLine, excellente huile améliorant l’amortissement. Je fais un mélange de 2 viscosité 10W et 5W pour avoir la bonne viscosité préconisé par Marzocchi, 7.5W ( 27CST @40° °.

Le bidon de droite, doit vous dire quelque chose et doit vous surprendre ! Oui c’est de l’huile pour bagnole ! Je m’en sert pour améliorer la lubrification donc un gain en sensibilité. Puis une huile épaisse reste plus longtemps en place sur les parties mobiles et sur les pièces qui doivent être lubrifiés. Un autre avantage, c’est le prix, 26 euros les 5L contre environ une 20aine d’euros pour 1L pour une huile du fabriquant de fourche ! ( Et pour info, c’est de l’huile qui est rebadgé, aucun fab’ de fourche ne produit sa propre huile. )

Démontage :Marzocchi 44 micro ti

Une fois que la fourche a été retirer du cadre voici la procédure à suivre :

_1 : Vider l’air de la fourche , coté droit.

_2 : Retirer tout les réglages avec une petite clé 6-pand

_3 : Dévisser l’écrou en haut à droite avec une clé à molette.

_4 : installé un récipient sous la fourche. Dévisser la vis  ( photo 1 ) avec une clé 6- pand de 5mm qui se trouve en bas à droite.

_5 : Laissé coulé l’huile.

_6 : Dévissé l’écrou en haut à gauche avec la clé pour cassette.

_7 : installé un récipient sous le coté gauche.

_8 : Dévissé l’écrou avec la clé à pipe de 12mm. ( photo 2 ) Attention, écrou en alu fragile ne pas trop bourriner et demande une clé à pipe pas trop large. Puis vous pouvez enlever la cartouche Hydraulique ( photo 5 ) .

_9 : laissé couler l’huile.

_10 :  retirer les fourreaux.

_11 : coté droit, il ne reste plus qu’a retirer la tige avec ressort négatif ( photo 3 ). Pour cela, il faut retire le circlips en dessous du plongeur, et retirer le tout, ca vient tout seul. ( photo 4 )NOTA : sur la photo il n’y a pas le gros caoutchouc, c’est normal , je l’explique dans le lien en bas de cette article.

Voila, la fourche est démonté. Avant de remonter et mettre l’huile neuve, il faut tout nettoyer, tige+ressort, plongeurs et interieur des fourreaux. Enlevez aussi les mousses en dessous des joints cache-poussières. ( Photo 6 )Nettoyez-les puis les placé dans un bain d’huile dans un récipient ( photo 7 ).

Pendant que les mousses s’imbibent d’huile, il faut vidanger l’huile de la cartouche.

_1 : Placé la clé à cassette dans un étau.

_2 : placé la cartouche à l’envers sur la clé a cassette.

_3 : dévissé avec la clé à molette la cartouche prévu à cet effet. Il va y avoir un Pshit c’est normal.

_4 : Une fois ouverte, vidangé l’huile.

_5 :  Nettoyé toute les pièces, meme dans la cartouche, pour bien faire, prenez un goupillon.

A cette étape, la fourche est totalement démonté. Comme je l’ai dit bien nettoyé tout les pèces, de meme dans les fourreaux et au niveau des cache-poussières et des joints spy.

Une fois que tout est propre, il faut passer à l’étape du remontage.

_1 : Mettez de l’huile neuve de Viscosté 7.5W dans la cartouche férmé. Faites tapez la cartouche sur l’établie pour chassé les bulles d’air.

_2 : Installé le piston dans la cartouche, de l’huile va un peu couler , c’est normal. Et fermé l’écrou.

Pour la cartouche fermé, c’est terminé. Maintenant , il faut pas au fourreaux et aux mousses.

_1 : Prenez les mousses imbibés d’huiles 10W40 et placé-les sous chaque joint cache-poussières. ( photo 8 )

_2 : Remplissez la seringue d’huile et saturer les mousses franchement d’huile ! Comme je l’ai dit la lubrification est très importante, vaut mieux + que -. Et laissez-en coulez sur les bagues de guidages. ( photo 9 )

_3 : replacez les fourreaux dans les plongeurs. Attention c’est délicat et faites gaffe à ne pas abimez les joins caches-poussières et joints spys.

_4 : faites coulisser plusieurs fois les fourreaux pour voir si tout va bien. Puis laissé les fourreaux en haut de la fourche, en butée.

_5 : Placé la cartouche dans le coté droit. ( photo 10 ) 

_6 :Revissé l’écrou de 12 avec la clé à pipe.

_7 : Versez 50ml 10W40 d’huile dans le plongeur.

_8 : Comprimé la cartouche pour la revissé au té. Très important d’avoir le moins d’air possible dans le fourreaux, car en la dépressurisant cela permet d’augmenter la sensibilité ainsi que l’onctuosité. ( photo 11 ) 

_9 : Replacé la tige + ressort négatif et reclipser le circlips.

_10 : Revissé la vis avec la clé 6-pand de 5mm. Cela risque de tourner dans le vide, prenez le grand tournevis pour bloquer la tige dans le plongeur.

_11 : Versez 150 ml d’huile 10W40. Versez par intermittence, le temps que l’huile chasse l’air. ( photo 12 et 13 )

_12 : Faites fonctionner la fourche pour virer les dernières bulles d’air et refermez avec l’écrou.

_13 : Voila, c’est terminé il ne vous restes plus qu’as gonflé la fourche à la pression désirés.

 INFOS :

J’ai enlevé le réglage de la progressivité car ce modèle possède un bain d’huile faisant office de piston pneumatique. Or, en faisant varier le niveau de ce bain d’huile cela joue également sur la progressivité, ce qui me permet de me passer de réglage externe et j’y ai mis à la place un bouchon-valve Rock-Shox. J’ai aussi modifié le niveau d’huile en passant de 150 ml à 180 ml.

Pareil pour la molette de blocage + seuil de blocage, j’en avais pas l’utilité, ils ont sauté et est remplacé par une capsule de bière 🙂 

La molette de la détente a été remplacé par une molette Rock Shox car l’origine se retrouvait plein de terre au fond.

Pour les huiles,voici les viscosités que j’utilise :  celle de la lub’ est à 97CST@40° et celle de la cartouche à 20CST@40°.

Plus d’info technique sur mes modifs’ en bas de cette article : https://metalrutilant.wordpress.com/2011/09/03/cotic-soul-marzocchi-44-micro-ti/

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Rouge76 dit :

    Il faut un abonnement pour voir les photos en couleur ?
    par contre, tu changes pas la viscositée de ton huile selon la saison été et hiver ?

    1. gbsoul37 dit :

      Pour les N et B, c’est un style, je veux donner au blog un ton bien différend que l’on a l’habitude de voir 😉

      Non je garde la meme visco été comme hiver, au pire je joue avec la précontrainte. 😉

  2. Rouge76 dit :

    D’ailleurs, en parlant de photo, comme tu a une certaine expérience, pourrais tu me conseiller un appareil photo de bonne qualité, et un peu « baroudeur » genre étanche, et qu’on peut laisser dans un sac  » à l’arrache » ?

    au fait je t’attends toujours sur Suisse pour t’apprendre à descendre ;p

    1. gbsoul37 dit :

      Ben, je n’y connais pas grand chose en appareil photo 😉
      Pour la Suisse en verra ca plus tard 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s