Endur’eau de l’écluse 2014

Publié: 2 mai 2014 dans COMPETS 2014
Tags:, , ,

Chateau de MarsonVoici un CR de ce petit enduro qui s’est dérouylé le 1er mai 2014 au chateau de Marson à coté de saumur ( 49 ).

 

J’arrive sur place vers 8H car le 1er partais a 9H30. Retrait de plaque à l’accueil et on repart avec un sac rempli de babioles ;). Retour à la voiture pour se changer et se préparer et là, je rencontre Ellsbru, une personne du forum. On fait connaissance ( au passage très interessant et instructif de discuter les anciens qui nous font partager leur experience, très utile 😉 )et je lui demande d’aller voir sa bicyclette car car la marque Ellsworth  made in USA ,est plutot rare dans cons contrés, voir meme en France. Effectivement belle bêt qu’il possède , d’un jolie bleu ciel en couleur, biellette de suspatte en alu forgé ( ou CNC ), Jeu de direction Chris king ( ca , c’est increvable ) , Fourche Fox talas ( qui va sauté par du Novyparts ) . D’ailleurs j’a été très supris que les roulements de la suspension on 10 ans et n’a jamais été changé ! Comme quoi faire du matos fiable est possible, mais pas pour tout le monde…).

Bon aller maintenant je file à la zone de départs pour le briefing. le tout fait 40km avec 3 spéciales à faire 2 fois, il ya une plutout roulante pour la vitesse, une autre cumulant pilotage et vitesse et la dernière plus technique et pentu. Les liaisons sont basées sur une vitesse de 12km/h.

9H30 je part . Pour rejoindre la spéciale 1A , je met du gaz , simplement pour m’échauffer. Au bout de 3-4 km environ j’arrive à la première spéciale. On m’annonce que j’ai 6 minutes d’avance :). 9H46, je pars. Départ sur du plat avec un petite virage surélevés au bout, suivi de single fraichement tracé. Attention quand meme au virages pas trop ouvert, fallait bien gérer ce type de virages. Puis ca commence à décsendre, toujours sur de bon single, avec des sauts naturels, ca tournicote et se présente un joile virage surélevés naturels, se qui permet de reprendre de la vitesse pour finir cette spéciale. je me dirige vers les chronometreur pour leu dire que cette spécial est vraiment bien.

Allez, je part vers la 2e spéciale, la liason se fait par de bons singles. La spéciale 2A est assez proche de la première.Le dpéart s’effectue dans un camion, c’est originale.Celle-ci , c’est la spéciale la plus roulante. On m’annonce le dépoart et je m’élance pour prendre un max de vitesse. On arrive dans un champ d’herbe et se trouve des portes ( comme en ski ) qui succendent des courbes et de creux qui pouvait se sauter avec la vitesse. On sort du champ  et on passe par un petit bout de foret avec un passage serrer. Un fois franchi on arrive sur du bitume avec une grand courbe, je vois Marcus en bas, je emù dis qu’il est là en spectateur , et bas non en fait la courbe donnait sur une épingle pour arrivé !! Gros blocage de roue pour prendre cette épingle et relance pour arriver.

En route pour la spéciale 3A. comme précédamment asse proche de la 2eme. Celle -ci , toutle monde l’a reconnait. C’était la dernière spéciale en 2013, et la plus aprécié 😉 Je me lance après le départ, en zone plate pour le moment mais le difficulté arrivent, marche a franchir a 2e reprise et petiit saut pour entamer les choses sérieuse., C’est une succession de single en devers sur de la terre molle, donc fallait bien garder de la vityesse sous peine de se faire ralentir tout seul ! Les virages sont sérrer , le pente se fait sentir, je blque le frein arrière pour prendre un max de glisse sans trop perdre de temps. Avant dernier virage baf , loupé dans l’arbre ! 🙂 d’ailleurs ce virage a été traitre pour pas mal de monde.  et je franchi la ligne..

Voila les 3 spéciales ont été effectues. 1er bilan , excellent spéciales tout comme les liaisons. Pour moi, c’est moi, j’étais plutot « mou du genou » ! , pas de jus, j’avais l’impression de rouler pépère. Donc là, faut que ke me fasse violence pour tout donenr au 2eme tour. Au tour de la longue liasion de 10km pour refaire le tour. Bah c’est que du bon, je dirais qu’il y aavait 90% de singles, composé de franchissement de trous ,de grosse dalles, de petites cuvettes, petites grimpettes plus ou moins raides, et meme pierrier.

Par contre mauvaise surprise ! Mon pneu arrière est mou ! Bah merde ca commence bien … Je vérifie de temps en temps et la pression à l’air de se stabiliser. je continue de continuer . De toute facon j’ai une pompe de merde et une chambre  à air fragile ! donc vaut mieux toucher à rien . La liason je l’a fait au ralent pour éviter de pincer ou d’abimer la jante. Dan les compressions c’était tendu car le pneu s’écrasait, j’avais peur d’un éventuel déjantage !

J’arrive à la spéciale 1B. Je la fais donc avec pneu a moitié a plat. Allez , cette fois ci je roule à fond mais en faisant attention à la roue arrière, donc pilotage encore plus propre qu’avant. Je gère au max pour ne pas faire d’érreur à la con. Franchissement de l’arrivée. Je parle au chronometreure lui disant que je me suis durci la spéciale avec un pneu a moitié à plat. Là, il me propose de le regonflé avec sa pompe à pied, qui au passage est plutot dégluingué mais fonctionne bien! 🙂 . Je met un peu plus d’air, on ne sait jamais si je repère de l’air. Puis je repart vers la spéciale 2b.

Sépciale 2B. Départ toujours dans le camion. Une fois lancé, je donne le max, en plus la trace est faite, donc plus facile, reste à gérer la vitesse dans les virage pour ne pas se faire surpendre. Ma vitesse est un peu plus élevé que la 1ere, je le sent.J’atteind l’arrivé, sans aucun faute. J’en profite pour rouler avec d’autres participants, un groupe de 4-5 VTTistes pour se diriger vers la derniers spéciales, la 3B.

Spéciale 3B. Aller , on repart pour un tour de la meilleur spéciale de cette enduro. Là c’est plus facile, on connait mieux le terrain et cela invite à se lacher un peu plus. Surtout avec un pneu gonfler. Je gère au max pour éviter de refaire les memes erreur précédemment. Ce qui ne m’a pas empeché de me louper dans le meme virage lors du premier  passage.

Retour au départ par l’excellente liaison de 10km, bah ca été dure pour moi, car je me suis retrouvé avec un gros coup de bar ! PLus de jus pour avancer ! Cette liaison était plutot longue sans jus.

J’arrive au départ de cette épreuve oû apértif nous attendait… avec des verres vides ! 🙂 🙂 🙂 Inadmissible ! 🙂 🙂 🙂 . Camille me rejoint quelques minutes plus tard.  On discute avec 2 autre participants de cette enduro. Là, intervient une journaliste du Courrier de l’Ouest ( qui est plutot charmante au passage 🙂 ) pour recueillir nos impressions. Et avec en prime une photo de nous 4 🙂 . Marcus nous rejoind après pour savoir si cela nous à plus. Oui , mais la ,2eme spéciale demande à  etre améliroer nous lui disons. Rajouter d’autre portes et pourquoi pas des palettes pour des sauts. D’ailleur Marcus nous a dit que certain participants n’ont pas hésités a couper les portes !!!

Niveau résulat, je terine 17e / 103 scratch et 6e / 46 sénior ( 26-39 ans ) c’est pas mal mais un peu déçu car je pouvais mieux faire sans ce manque de jus. Mais bon devant se trouve Guillaume Guilbaud, Thomas Blondeau, Valentin Fossé, Jean Louis Favreau et Jérome delaire. Tous des gars que je connais u on a fait pas mal de compet ensemble ( Vendée Tour, Interrégion Ouest…)

Les résultats sont sur la page facebook de l’organisateur: https://www.facebook.com/events/644786255553741/?fref=ts

 

 Mes photos sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/GBvip37/media_set?set=a.10203981643086176.1073741877.1375842504&type=1

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s